Ce site utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience. Lorsque vous y naviguez, vous consentez à son utilisation. Si vous voulez en savoir plus consultez la nôtre Politique de Confidentialité
J'accepte
Ferticentro

Spécialistes en traitements de l'infertilité

+351 239 497 280
Traitements

Stimulation Ovarienne

Stimulation Ovarienne
Lorsque l’infertilité chez la femme a pour cause un problème ovulatoire et qu’aucune pathologie n’est constatée chez l’homme, notre équipe médicale prescrira un traitement hormonal (stimulation ovarienne).

Nous vous contactons

Laissez-nous votre contact, nous reviendrons dès que possible

Nous vous contactons
Prendre un rendez-vous

De façon privée et sans compromis

Fixer un rendez-vous

Lors d’une stimulation ovarienne, deux principaux protocoles de traitement sont prescrits : l’un à base de citrate de clomifène ou l’autre à base de gonadotrophines.

Avec du citrate de clomiphène

Le traitement à base de citrate de clomifène est le plus adapté lorsque la femme souffre d’une dysfonction ovulatoire et que son partenaire est fertile. C’est le traitement le plus utilisé en cas d’infertilité.
Le citrate de clomifène stimule les ovaires à produire des follicules (« sacs » contenant des ovocytes), induisant le cerveau en erreur, c’est-à-dire en lui faisant croire qu’il y a une faible quantité d’œstrogènes en circulation, stimulant ainsi les ovaires à la production d’ovocytes. Ce traitement est utilisé principalement sur des femmes de moins de 40 ans dont l’infertilité est due à des problèmes d’ovulation.
Si la prescription de citrate de clomifène se révèle inefficace, le recours à des médicaments contenant des hormones gonadotrophines (FSH et LH) pourra être nécessaire.

 

Avec des gonadotrophines

En cas d’échec du traitement avec le citrate de clomifène, l’utilisation de médicaments à base d’hormones gonadotrophines pourra être nécessaire (ce sont des hormones qui stimulent directement les ovaires permettant ainsi le développement folliculaire et la production des ovocytes).

Les hormones gonadotrophines utilisées pour traiter l’infertilité peuvent être urinaires (extraites et purifiées à partir de l’urine de femmes post-ménopausées) ou recombinantes (synthétisées en laboratoire par l’application de techniques de biologie moléculaire).

Les deux principales gonadotrophines sont l’hormone folliculostimulante (FSH) et l’hormone lutéinisante (LH), ainsi désignées car elles exercent leurs effets principalement sur les ovaires et les testicules (aussi appelées gonades).

Chez la femme, les hormones FSH et LH exercent des fonctions distinctes (bien que complémentaires) sur la croissance et le développement des follicules ovariens mais aussi sur la synthèse et la sécrétion des hormones ovariennes les plus importantes (œstrogènes et de la progestérone par exemple). L’hormone FSH stimule le développement folliculaire tandis que la LH est l’hormone la plus importante lors de la phase lutéinique.

Des diminutions ou des déséquilibres des taux de FSH et de LH peuvent conduire à des situations d’anovulation (absence d’ovulation) et d’infertilité.

Les gonadotrophines, administrées par voie injectable, sont les médicaments les plus utilisés pour le traitement de l’infertilité. Lorsque les ovaires sont prêts, une injection de l’hormone HCG (gonadotrophine chorionique humaine) est administrée afin de déclencher le processus d’ovulation et par conséquent, la libération d’un ovocyte.

Les médicaments de ce type sont également utilisés pour stimuler l’ovulation lors de cycles de IIU (Insémination Intra Utérine), FIV (Fécondation In Vitro) et ICSI, ou lors de cycles de traitements avec coïts programmés.
L’administration de gonadotrophines est fréquemment faite en même temps (c’est-à-dire, lors du même protocole thérapeutique) que celle d’autre médicaments, tels que les agonistes ou les antagonistes de la GnRH.

 

Plus d’informations

  • La prise de ce type de médicaments doit être faite sous contrôle médical, car leur utilisation inappropriée peut entraîner de graves problèmes, comme par exemple, le Syndrome d’Hyperstimulation Ovarienne.
    De plus, une utilisation mal contrôlée de ces médicaments peut augmenter le risque de grossesse multiple (susceptible d’apporter de graves problèmes à la fois pour la mère et les enfants à naître).
    Il est fortement déconseillé de prendre ces médicaments sans avis et sans le contrôle d’un médecin spécialisé en Procréation Médicalement Assistée.

Voyez aussi

Prendre un rendez-vous

De façon privée et sans compromis

* Champs obligatoire pour établir un contact

i
Le nom recueilli sur le formulaire vise seulement à vous identifier lors d’une demande d’information.
i
Cette information est dans le seul but d'identifier.
i
i
Cette information est dans le seul but d'identifier.
i
Cette information est dans le seul but d'identifier.
Préférence du contact
Pièces-jointes
L'information envoyée sera traitée par Ferticentro avec l'objectif de développer contact ou consultation, sollicitation ou demande de tout type de service ou produit, même après cessation de rapport précontractuel ou contractuel, en incluant éventuellement, les communications.
bg image

Votre message est en cours d’envoi ...

bg image

Votre demande de consultation a été envoyée avec succès.

Bientôt vous serez contacté para Ferticentro pour fixer la date

Nous vous contactons

Laissez-nous votre contact, nous vous contacterons le plus vite possible

* Champs obligatoire pour établir un contact

i
Le nom recueilli sur le formulaire vise seulement à vous identifier lors d’une demande d’information.
L'information envoyée sera traitée par Ferticentro avec l'objectif de développer contact ou consultation, sollicitation ou demande de tout type de service ou produit, même après cessation de rapport précontractuel ou contractuel, en incluant éventuellement, les communications.
bg image

Votre message est en cours d’envoi ...

bg image

Votre demande de consultation a été envoyée avec succès.

Bientôt vous serez contacté para Ferticentro pour fixer la date